Comprendre le processus de développement du vaccin COVID-19

Comprendre le processus de développement du vaccin COVID-19

Depuis le début de la pandémie, le monde entier attendait avec impatience l'arrivée d'un vaccin contre la COVID-19. Si l'annonce des vaccins contre la COVID-19 a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme, les débats se poursuivent sur leur sécurité et leur efficacité, car il a fallu moins d'un an pour mettre au point ces vaccins. Cela peut sembler précipité, mais cette réaction rapide face à la maladie à coronavirus (COVID-19) ne fait pas exception. Au fil des décennies, les scientifiques et les chercheurs ont été invités à réagir d'urgence aux crises mondiales de santé publique, notamment les grippes Ebola, Zika et H1N1. Comment les vaccins sont-ils développés au Canada ? La mise au point des vaccins contre la COVID-19 a-t-elle été précipitée ? Voici ce que vous devez savoir.

 

Comment les vaccins sont-ils mis au point ?

Les vaccins sont probablement le moyen le plus efficace de mettre fin à la pandémie, mais la mise au point d'un vaccin peut être très difficile. En général, tous les vaccins passent par trois stades de développement : le stade exploratoire, le stade préclinique et le stade clinique.1

 

Au stade exploratoire, les scientifiques font des recherches en laboratoire pour trouver des vaccins qui pourraient nous aider à développer une immunité contre une maladie avant d'y être exposés.

 

Au stade préclinique, les scientifiques mènent des études en laboratoire et sur les animaux pour déterminer si le vaccin créera une réponse immunitaire, et pour résoudre les problèmes de sécurité avant de le tester sur l'homme.1 Ce stade permet également de trouver la meilleure dose avec le moins d'effets secondaires possible pour l'étape suivante. De nombreux vaccins potentiels ne dépassent pas ce stade, mais ceux qui réussissent passent au stade clinique où ils seront testés sur l'homme.

 

La phase clinique est composée de 3 étapes : la phase 1, la phase 2 et la phase 3.1 Lors de la phase 1, le vaccin est administré à un petit nombre de personnes en bonne santé pour tester son aspect sécuritaire. En phase 2, le vaccin est administré à un plus grand nombre de personnes qui correspondent aux caractéristiques de la population cible visée.1 Cette phase est utilisée pour évaluer l'efficacité ainsi que les éventuels effets secondaires. Au cours de la phase 3, le vaccin est administré à un groupe plus large et plus diversifié afin d'établir son efficacité et de surveiller les effets secondaires. Cette phase est importante pour garantir que les avantages du vaccin l'emportent sur les risques. 

 

Une fois que le vaccin a franchi ces 3 étapes, le fabricant soumet une demande à Santé Canada. 2 Les experts de Santé Canada procèdent alors à un examen approfondi et indépendant de toutes les données reçues sur le vaccin. Une fois qu'ils ont conclu que le vaccin est sûr et efficace, que ses avantages l'emportent sur les risques et qu'il répond aux normes de qualité de fabrication, ils l'approuvent. 2,3

 

En quoi la situation était-elle différente cette fois-ci ?

Moderna et Pfizer-BioNTech ont tous deux utilisé la technologie de l'ARNm pour développer des vaccins. Bien qu'il s'agisse d'une nouvelle méthode de développement de vaccins, la technologie elle-même existe depuis des décennies et a été utilisée pour étudier des infections telles que la grippe, le Zika, la rage et le cytomégalovirus (CMV). Les vaccins à base d"ARNm peuvent être développés en laboratoire à l'aide de matériaux facilement disponibles, de sorte qu'ils sont plus faciles et plus rapides à produire. Si vous souhaitez en savoir plus sur les vaccins à base d'ARNm, cliquez ici.

 

Au cours du développement du vaccin contre la COVID-19, les scientifiques ont accéléré le processus en fusionnant les participants de la phase 2 du stade clinique avec ceux de la phase 3. Cette approche a permis aux scientifiques de raccourcir le délai global et le nombre de participants nécessaires.2 Les progrès scientifiques et technologiques réalisés au fil des ans, ainsi que la collaboration internationale dans la lutte contre la COVID-19, ont également contribué à accélérer ce processus.

 

Santé Canada a également utilisé un processus accéléré qui permet aux fabricants de soumettre des données dès qu'elles sont disponibles, ce qui leur permet de commencer à les examiner immédiatement. 2

 

Il s'agit en effet du processus de développement de vaccin le plus rapide que nous ayons jamais vu dans l'histoire, mais cela ne signifie pas que la sécurité a été compromise de quelque manière que ce soit. Les vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 ont été approuvés par Santé Canada parce qu'ils présentaient des preuves fiables et répondaient à toutes les exigences requises.3 Grâce à un investissement immense, à une expertise de pointe et à une collaboration à l'échelle mondiale, la mise au point de ces vaccins a été rendue possible en peu de temps.

 

Pour trouver le Pharmaprix le plus proche de chez vous, cliquez ici, et adressez-vous à l'un de nos pharmaciens si vous souhaitez recevoir un vaccin contre la COVID-19.

 

Références:

  1. Government of Canada. COVID-19: How vaccines developed. Available at: https://www.canada.ca/en/public-health/services/video/covid-19-how-vaccines-developed.html. Last updated December 21, 2020. Accessed January 6, 2021.
  2. Government of Canada. Vaccines and treatments for COVID-19: Progress. Available at: https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/prevention-risks/covid-19-vaccine-treatment.html. Last updated December 16, 2020. Accessed January 6, 2021.
  3. Government of Ontario. COVID-19 vaccine safety. Available at: https://covid-19.ontario.ca/covid-19-vaccine-safety. Accessed January 6, 2021.
  4. Government of Canada. COVID-19 mRNA vaccines. Available at: https://www.canada.ca/en/health-canada/services/drugs-health-products/covid19-industry/drugs-vaccines-treatments/vaccines/type-mrna.html#a1. Last updated December 11, 2020. Accessed January 12, 2021.