Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

  • Articles
  • La contraception : et si on parlait de votre santé?

    © 1996-2014 MediResource Inc.

    Votre méthode de contraception peut vraiment avoir plus d’effets que seulement vous assurer de ne pas devenir enceinte. Il lui est possible de modifier votre apparence et votre risque de certains types de  cancer.

    Bienfaits pour la santé

    Certaines méthodes contraceptives ont des bienfaits pour la santé.

    Une peau plus saine : des études ont montré un lien entre l'usage certains contraceptifs oraux et une diminution de l'acné. En effet certaines pilules peuvent ramener les hormones androgènes à des taux plus modérés, régulant ainsi la production d'huile de la peau. Certaines pilules sont même approuvées par Santé Canada dans le cadre du traitement de l’acné.

    Protection contre certaines maladies : les pilules anticonceptionnelles hormonales sont associées à la protection contre certaines maladies affectant les femmes, notamment les kystes ovariens bénins, le cancer de l'endomètre, le cancer des ovaires, la carence en fer (anémie) et les infections génitales hautes (par ex. : salpingite).

    Soulagement des symptômes associés à certaines conditions : les pilules anticonceptionnelles hormonales aident à améliorer les symptômes associés à l’endométriose et  au syndrome des ovaires polykystiques. Ils peuvent également réduire le volume de flux menstruel et la douleur des crampes qui surviennent en général lors des règles.

    Protection contre les ITS : les préservatifs offrent une protection contre les infections transmissibles sexuellement (ITS). Dépendant de la nature de votre relation sexuelle, cette protection peut être vitale, même si vous utilisez déjà une autre forme de contraception, parce que les autres formes de contraception ne protègent pas contre des maladies comme le VIH/sida, la chlamydia, la gonorrhée, l'herpès génital, le papillomavirus humain (associé aux verrues génitales et au cancer du col de l'utérus) et la syphilis.

    Mises en garde

    Il est important de prendre en considération votre état de santé lorsque vous décidez du choix d'une méthode contraceptive, ou même alors que vous l'utilisez déjà. Certaines méthodes peuvent affecter un trouble médical donné, et les médicaments que vous prenez  pour certaines affections pourraient changer l'efficacité de votre méthode contraceptive.

    Antibiotiques : la rifampine est un antibiotique qui réduit l'efficacité des pilules contraceptives. De même que pour les autres antibiotiques, il n'y a pas de preuve claire qu'ils diminuent l'effet des contraceptifs oraux. Il se peut que cela n'arrive que chez un petit nombre de femmes. Si vous vous sentez concerné et que vous prenez des antibiotiques, utiliser une méthode de barrière (par ex. les condoms masculins ou féminins) serait prudent.

    Allergie au latex : La plupart des condoms masculins sont en latex. Les personnes allergiques au latex peuvent utiliser les condoms féminins ou les condoms masculins en polyuréthane. Les condoms en peau d'agneau sont aussi sur le marché mais ils n'offrent pas de protection contre les ITS. Si la protection contre les ITS n'est pas un souci pour vous, plusieurs options contraceptives sont à votre disposition, dont les stérilets et les contraceptifs oraux.

    État de santé : les femmes souffrant d'épilepsie doivent voir avec leur médecin et leur neurologue quel type de contraceptif sera le meilleur pour elles. Plusieurs antiépileptiques pourraient réduire l'efficacité des méthodes contraceptives à base d'hormones en accélérant leur dégradation dans le foie. Par mesure de précaution, il serait bon d'ajouter une méthode de barrière pour réduire les risques de grossesse.

    Les femmes se trouvant dans l'une des situations suivantes devraient avoir un entretien avec leur médecin avant de faire le choix d'une méthode contraceptive :

    • cancer du sein;
    • diabète avec lésions des petits vaisseaux sanguins;
    • antécédents familiaux d'accidents vasculaires cérébraux;
    • pression sanguine élevée;
    • maladie du foie;
    • antécédents de caillots dans une veine (thrombose veineuse profonde) ou un poumon (embolie pulmonaire);
    • migraines;
    • fumeuse de plus de 35 ans.

    Si vous prenez la pilule, soyez vigilante et consultez votre médecin si un de ces signes ou symptômes survient :

    • douleurs abdominales sévères;
    • douleur à la poitrine;
    • maux de têtes sévères;
    • problèmes au niveau des yeux;
    • douleurs sévères aux jambes.

    Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Contraception

    Erreur

  • États connexes