Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

  • Articles
  • Le résultat final en vaut-il la peine?

    © 1996-2014 MediResource Inc.

    Le processus de rétablissement

    Il n'est pas réaliste de penser que les résultats seront visibles tout de suite après l'opération. En fait, il y aura une période de rétablissement dont la durée dépendra de l'intervention réalisée. Faites preuve de patience et, comme pour toute autre opération, faites des plans pour assurer un bon rétablissement. Il pourrait s'agir entre autres :

    • de prévoir une équipe de soutien pour vous aider lors des tâches quotidiennes, surtout au cours des premiers jours suivant l'opération;
    • d'éviter tout exercice vigoureux et d'opter plutôt pour des promenades sans vous presser (demandez au chirurgien ce qui serait préférable);
    • de planifier quelques journées d'absence du travail, en concertation avec votre employeur, pour bien vous rétablir;
    • de vous attendre à ce qu'un certain temps s'écoule avant que l'enflure et les ecchymoses ne disparaissent et que les résultats ne soient visibles;
    • de prendre des dispositions pour vous faire conduire là où il le faudra aussi longtemps que vous prendrez des médicaments contre la douleur.

    La période de rétablissement peut s'avérer très exigeante sur les plans physique et émotionnel. Certaines personnes font même une dépression après l'opération. Accordez-vous du temps pour vous adapter à votre nouveau « vous ». Pour certaines interventions, toute une année peut s'écouler avant que le résultat final ne soit évident.

    Il est important de vous conformer rigoureusement aux directives du chirurgien concernant vos soins personnels tout au long de la guérison afin d'éviter les infections et les autres complications. Les infections sont plus fréquentes chez les personnes qui ont leur chirurgie esthétique outre-mer. Ménagez-vous, sinon les coûts de votre intervention esthétique pourraient dépasser le coût monétaire.

    La chirurgie esthétique est-elle pour vous?

    Alors, vaut-il la peine de passer au bistouri? De nombreux psychologues et chercheurs se sont posé la question. Plusieurs études ont été menées dans l'espoir de comprendre ce qui se passe dans l'esprit de la personne qui subit l'intervention et aussi pour vérifier si la fin justifie les moyens. La plupart des gens s'adaptent bien après une chirurgie esthétique, mais certaines personnes n'y parviennent pas. Bien des questions demeurent sans réponse quant aux effets psychologiques de la chirurgie esthétique; d'autres études devront donc être conduites pour y voir plus clair.

    N'oubliez pas que, même après une intervention esthétique, votre corps continuera de changer au fil du temps. L'image de soi positive qui était bien présente après l'opération pourrait s'estomper graduellement.

    En dépit de cela, les Canadiens et les Canadiennes dépensent plus d'un demi-milliard de dollars chaque année pour des interventions esthétiques. Malgré tout, des questions importantes attendent une réponse : Quelles sont les conséquences de la chirurgie esthétique? Améliore-t-elle vraiment l'estime de soi et l'image de soi? Le scénario est-il invariablement celui d'un futur toujours heureux?

    Les chirurgiens d'expérience savent que tel n'est pas le cas. En fait, ils savent que certaines personnes ne sont pas prêtes, sur les plans affectif et mental, à s'adapter à une intervention qui modifie leur corps. Ce type d'évaluation est nécessaire; la personne qui n'est pas une bonne candidate à une chirurgie esthétique peut avoir des attentes irréalistes après l'opération et donc vivre divers degrés de désappointement.

    Les personnes qui ne sont pas de bonnes candidates à la chirurgie esthétique sont celles qui :

    • recherchent un degré de perfection personnelle irréaliste;
    • sont très exigeantes envers elles-mêmes et difficiles à plaire;
    • souffrent d'un trouble mental;
    • traversent une crise de vie, par ex. un divorce ou la mort de leur partenaire;
    • sont obsédées par une petite partie de leur corps (un trouble appelé dysmorphophobie).

    La personne qui souffre de dysmorphophobie entretient une idée fausse de son apparence. Elle a tendance à se concentrer sur un aspect particulier ou une partie précise de son corps au point d'en faire une obsession. La chirurgie esthétique n'améliorera pas nécessairement son image de soi globale et, dans certains cas, la situation peut même s'aggraver.

    En revanche, la personne qui a déjà une image de soi positive, mais qui est insatisfaite d'une certaine partie de son corps pouvant être améliorée par une opération chirurgicale, s'avère une bonne candidate à une intervention esthétique. En outre, la personne préoccupée par une anomalie physique qui a modifié négativement son image de soi au fil du temps est aussi une bonne candidate. Dans un cas comme dans l'autre, ces personnes ont des attentes réalistes avant l'intervention, et leur expérience s'avère généralement plus positive.

    Il existe plusieurs moyens d'améliorer une partie du corps qui nous plaît moins. Le maquillage, les vêtements et même une coupe de cheveux peuvent tous rehausser l'image de soi. L'exercice offre un autre excellent moyen de se sentir mieux par rapport à notre aspect physique.

    En bout de ligne, la décision de recourir à la chirurgie esthétique demeure très personnelle et doit être prise après mûre réflexion, tout en étant précédée de recherche sur le sujet et de la consultation d'un spécialiste. Elle ne peut pas être prise à la hâte et de manière émotive. Même si tout le monde semble y avoir recours, la chirurgie esthétique n'est pas nécessairement pour vous. En cas de doute, il n'y a rien de mal à attendre.

    Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lattrait-de-la-chirurgie-esthetique

    Erreur

  • États connexes