La rage au volant

Le phénomène appelé « rage au volant » regroupe un éventail de comportements allant du conducteur en colère qui appuie de toutes ses forces sur le klaxon aux agressions avec une arme meurtrière. « Rage au volant » étant toutefois un terme relativement récent, n'en fait-on pas un usage irréfléchi parfois?

Selon certaines sources, jusqu'à 90 % d'entre nous rencontreront une situation de rage au volant, que ce soit en tant que victime ou témoin, à un certain moment dans une année donnée. Pourtant, les services policiers et les experts en sécurité publique insistent sur l'importance de faire une distinction entre conduite agressive et rage au volant.

Quelle est la différence entre rage au volant et conduite agressive?

Il n'existe pas de définition scientifique pour la rage au volant, mais selon beaucoup d'experts en matière de sécurité routière, cela représente un acte criminel et non une menace pour la sécurité routière. Il y a rage au volant lorsqu'un incident routier se dégénère en situation beaucoup plus grave, par exemple quelqu'un qui s'emporte face à une situation et répond avec violence. Dans certaines régions du pays, la rage au volant est un acte illégal, associé à une agression en vertu du code pénal. Par conséquent, le terme devrait s'utiliser pour désigner des actes de violence intentionnels et des agressions qui surviennent dans le contexte de la conduite automobile. En d'autres termes, une agression est une agression quel que soit l'emplacement.

La conduite agressive, pour sa part, regroupe tout un éventail de comportements incorrects ou inconsidérés au volant. Il s'agit d'habitudes imprudentes et fréquemment observées telles que des gestes vulgaires, le klaxonnement excessif, l'accélération dangereuse, le talonnage, l'omission de signaler son intention, l'empiètement sur l'accotement pour dépasser les autres voitures, et le changement de voie dangereux.

Bien sûr, n'importe lequel de ces comportements pourrait provoquer une réponse violente de la part des autres. Mais dans la plupart des cas, il n'y a pas de dommage physique. Bien souvent, c'est le cas d'un conducteur stressé et frustré qui prend une erreur comme un affront personnel et réagit sans penser aux conséquences. L'incident relèverait-il de la rage au volant? Peut-être, mais le catégoriser comme tel pourrait inciter à la peur et banaliser les confrontations qui se transforment en agressions.

Quel est le profil du conducteur susceptible de réagir par de la rage au volant?

Sur le plan statistique, les hommes de moins de 30 ans sont les plus souvent impliqués dans une situation de rage au volant, en tant que contrevenant ou victime. Mais cela peut arriver à n'importe quel usager de la route. La différence est que la plupart des gens sont capables de supprimer ce besoin de réagir.

En termes psychologiques, la rage au volant est associée dans certains cas aux troubles du contrôle des impulsions, qui regroupent le vol et la dépendance compulsive au jeu. Le psychologue Jerry Deffenbacher soutient que les conducteurs ayant un tempérament fortement colérique ont tendance à avoir des comportements agressifs au volant. Ils sont portés à lancer insultes et commentaires à l'égard des autres, à poser des gestes vindicatifs et, bref, à exploser.

Quoi faire pour gérer frustrations et colères au volant?

  • Éviter de prendre le volant en colère. Les conducteurs à tempérament colérique décrits par Deffenbacher ont une habitude en commun, celle de monter en voiture avec les émotions de tous les jours. Cette habitude qui mène droit aux accès de rage au volant peut être évitée avec de la planification. Donnez-vous tout le temps qu'il faut pour arriver à destination. Faites des détours pour éviter les routes achalandées ou prenez une pause lorsque vous sentez la colère ou les émotions vous accaparer. Si vous remarquez que certaines situations routières – comme les jours de pluie ou de neige, et les travaux de construction – ont tendance à vous mettre de mauvaise humeur, évitez-les si possible.
     
  • S'abstenir de juger les autres conducteurs. À moins qu'un autre conducteur vous mette dans un danger imminent, pourquoi dépenser de l'effort mental à condamner les aptitudes au volant des autres? Cela importe peu si quelqu'un oublie de signaler avant de faire son virage ou ralentit pour mieux lire une indication sur la route. Accordez-lui le bénéfice du doute; le conducteur ne manque pas nécessairement de considération pour les autres, il est peut-être momentanément distrait. N'oublions pas que nous commettons tous des erreurs de temps en temps.
     
  • Se rappeler que, souvent, le geste n'a rien de personnel. Les personnes susceptibles de piquer une crise de rage au volant sont souvent portées à voir des menaces pour leur estime de soi. Elles peuvent considérer la mauvaise conduite automobile chez quelqu'un d'autre comme un manque de respect ou une insulte personnelle. N'oubliez pas que les autres usagers de la route ont leurs problèmes personnels, leurs soucis et leurs propres plans qui n'ont rien à voir avec vous.
     
  • Rechercher un traitement. En prenant des mesures proactives pour maîtriser votre colère et votre frustration, vous pourriez éviter nombre de situations fâcheuses ou regrettables, notamment l'obligation de suivre des cours de gestion de la colère sur ordre d'un tribunal, la suspension du permis de conduire, du temps en prison ou, pire, des blessures pour vous-même ou d'autres personnes. Les ateliers sur la relaxation et les habiletés d'adaptation ont aidé certains à mieux gérer leur colère et leurs impulsions. Aussi, il pourrait être une bonne idée de suivre un cours de conduite portant particulièrement sur la réaction aux situations tendues sur la route.
     
  • Donner un bon exemple aux enfants. Si vous avez des enfants dans la voiture, considérez votre façon d'agir comme un exemple possible du comportement à adopter au volant. Cela comprend donc toutes vos réactions négatives aux autres conducteurs ainsi que tous vos gestes et commentaires. Ne préféreriez-vous pas inspirer de futurs conducteurs alertes mais calmes, plutôt que des chauffards furieux qui s'expriment par le doigt d'honneur?

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-stress-des-trajets-quotidiens