Le trouble affectif saisonnier (TAS)

Qu'est-ce que le TAS?

Environ 2 % à 3 % de la population générale souffre du trouble affectif saisonnier (TAS), une forme de dépression qui semble reliée au degré d'exposition au rayonnement solaire. Une forme extrême du « cafard d'hiver », le TAS s'intensifie chez la plupart des personnes à l'automne et en hiver. Dans des cas rares, certaines personnes souffrent de TAS durant les mois à la fin du printemps et au début de l'été. Si vous souffrez de dépression périodique depuis plus de 2 ans, et vos symptômes réapparaissent au même moment chaque année, il se peut que vous ayez le TAS et non le cafard d'hiver passager.

Le TAS, un trouble médical réel, peut toucher n'importe qui, même les personnes qui ne sont pas prédisposées à la dépression. Le trouble est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Chez la plupart des personnes souffrant de TAS, les symptômes apparaissent au cours de la trentaine. Et la plupart des personnes souffrant de TAS vivent dans des pays du nord où les jours sont plus courts pendant les mois d'hiver. Leurs symptômes commencent à s'atténuer à l'arrivée du printemps, à mesure que les jours s'allongent.

Quels sont les symptômes du TAS?

Les personnes atteintes de TAS se sentent fatiguées et léthargiques et elles peuvent chercher à éviter la compagnie de parents et d'amis. Leurs activités préférées risquent aussi de moins les intéresser. Voici les autres symptômes du TAS :

  • incapacité de se concentrer,
  • tristesse ou désespoir,
  • appétit croissant et désir d'aliments sucrés ou de féculents accompagnés d'une prise de poids (habituellement pendant l'hiver),
  • irritabilité,
  • somnolence accrue,
  • baisse d'énergie,
  • baisse d'intérêt dans son travail et ses activités en société.

Nombreux sont les symptômes du TAS qui ressemblent à ceux de la dépression majeure. Parlez à votre médecin si vous éprouvez certains ou tous les symptômes mentionnés ci-dessus.

Qu'est-ce qui provoque le TAS?

Bien qu'on ignore toujours la cause exacte du TAS, les chercheurs croient qu'il peut être lié à notre horloge biologique interne qui régit la température du corps et la production hormonale. Notre humeur et notre rythme interne dépendent de centres nerveux situés dans notre cerveau. Ces centres sont stimulés par l'intensité de la lumière qui pénètre dans nos yeux.

Au cours de la nuit et durant les périodes de luminosité réduite (comme c'est le cas en hiver), une glande dans le cerveau sécrète une hormone appelée mélatonine, qui provoque la somnolence. Le TAS peut être causé par une augmentation du taux de mélatonine dans notre corps. Les jours d'hiver mornes, les personnes atteintes de TAS ont des difficultés à se réveiller et peuvent se sentir déprimées ou somnolentes toute la journée.

D'autres recherches s'intéressent au rôle de la sérotonine dans le TAS. La sérotonine est un neurotransmetteur (substance chimique du cerveau) qui contribue à réguler l'humeur et le comportement. L'ensoleillement semble influencer les taux de sérotonine. C'est pourquoi les jours plus courts et les nuits plus longues associés à l'automne et à l'hiver peuvent faire chuter les taux de sérotonine.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-trouble-affectif-saisonnier